jeudi 20 août 2009

Plume au vent


Et voilà.
Elle est partie il y a 10 minute, avec mon mari. Elle a passé une bonne partie de la nuit dans le panier de transport, parce qu'elle adore dormir dans des boites. On a eu aucun mal a la remettre dedans au moment du départ. J'espère que tout se passera bien pendant le voyage en train.

Ma petite minette viens de partir pour un nouveau foyer. Ma petite Plume.

J'avoue que jusqu'au dernier moment j'ai hésité. Jusqu'à ce que mon mari ferme la portière de la voiture et s'en aille. Je me suis dit plein de choses stupides, j'ai beaucoup regretté cette décision, je me sens terriblement coupable de rompre notre contrat moral, que j'avais "signé" le jour ou une petite boule de poils hirsute de 6 semaines avait posé les pattes chez moi.

Mais il faut aussi se rendre à l'évidence, et notre dernier câlin m'y a aidé. J'ai les yeux rougis et le nez qui coule abondamment mais pas parce que je pleure (pas encore). Une grosse crise d'allergie. J'ai mal à la tête aussi, et le visage qui gratte. Voilà le fond du problème. Allergique a ma carpette a poils ! A ma fourrée fugueuse ! A mon mixer ! Foutue grossesse.

Bon, allez, on respire profondément. Ce n'est pas forcement triste. Elle va chez Lola, elle aura un appart super, des humains de compagnie adorable, un copain chat qui a l'air aussi bête et gentil qu'elle, plein de fenetre d'où faire la petite vache... et la promesse que si elle ne s'adapte pas, qu'elle est malheureuse, on la récupère.
Si y faut, ce soir elle sera déjà super bien là bas.

Alors pourquoi je pleure ? Pourquoi ça ne percute pas dans le cerveau qu'elle n'est pas morte, que c'est mieux pour nous deux, qu'elle va enfin avoir de nouveau des calins, alors que ça fait 7 mois maintenant que je dois la tenir a distance parce que je ne suis pas vaccinnée contre la toxoplasmose ? L'être humain est il si égoïste et moi si vaniteuse pour croire que moi seule puisse subvenir a son bonheur et bien être , et personne d'autre ?

Ca me lourde. Je n'aime pas penser à ça. je n'aime pas faire ce genre de choix, je n'aime pas voir ma famille, même de poilus, se séparer. J'aimerai que tout reste comme avant, comme toujours, pour le meilleur au pays des bisounours.

Ca ira mieux ce soir. Lola me laissera un petit mot, elle m'enverra des photos. Oui, ça ira mieux ce soir.
Sans doutes.

3 commentaires:

... a dit…

Je suis là, mon trésor, si tu as besoin. C'est avec grand plaisir et une plein de sincérité que je t'offre mon épaule si tu veux pleurer et mes bras si tu veux être réconforter. Plein de gros bizous.

Roussinette a dit…

Ma petite Panda, tu as pris la bonne décision pour elle et pour toi. Ne regrette rien, tu lui a trouvé une nouvelle famille et je suis sûre qu'elle ne t'en voudra pas. C'est mieux que d'euthanasier son chat parce que personne n'en veut. Courage, et puis tu auras toujours de ses nouvelles.

Pandalilou a dit…

merci a vous deux du soutien !
Roussinette : oui, c'est ce que je me dis, mais c'est dur quand même d'admettre sa propre faiblesse et ses limites.
Mais ça va mieux de jours en jours !

Bisous